Célébration de la journée Nelson Mandela à la cité de la culture à Tunis, le 18 juillet par l'INPT avec l'appui de l'ONU, du PNUD et du HCDH

Tunis, le 18 Juillet 2020, avec l’appui du projet conjoint du Programme des Nations Unies pour le développement et du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme d’appui à l’Instance nationale pour la prévention de la torture (INPT) et à l’Instance nationale de lutte contre la traite des personnes (INLTP), soutenu financièrement par le Royaume des Pays-Bas, l’INPT, a organisé une cérémonie de célébration de la Journée Internationale Nelson Mandela, et ce en collaboration avec le ministère de la Justice, le Comité général des prisons et de la rééducation (CGPR), le ministère de l’Intérieur et le ministère chargé des Droits de l'homme et de la relation avec les instances constitutionnelles et la société civile.

Cette Journée internationale Nelson Mandela a été proclamée par l’Assemblée Générale de l’ONU le 10 Novembre 2009. Elle est célébrée le 18 Juillet de chaque année en hommage à la contribution de l’ex-Président sud-africain apportée à la lutte pour la démocratie à l’échelle internationale, à la promotion et la protection des droits humains et à la diffusion d’une culture de paix dans le monde entier. 

 

En décembre 2015, à l’occasion de l’adoption de l'Ensemble de règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus sous sa forme révisée, l'Assemblée générale a approuvé sa dénomination « Règles Nelson Mandela » et décidé d'étendre la portée de la Journée internationale Nelson Mandela afin de promouvoir des conditions de détention humaines. Ceci a pour objectif de sensibiliser l’opinion au fait que les détenus continuent de faire partie de la société, ainsi que de reconnaître l’importance particulière du travail social accompli par le personnel pénitentiaire.

Une fois inscrit(e), l’invité(e) a la possibilité de découvrir les stands et réalisations de l’INPT, des programmes et organisations œuvrant à promouvoir la paix et le respect des droits humains et à prévenir la torture. Cette rubrique a permis aux jeunes du monde académique de découvrir ces acteurs et de tisser des liens de collaboration (adhésion, stages, volontariat…). Elle a été également l’occasion pour encourager les synergies entre l’INPT, le CGPR et les différentes organisations de la société civile et initiatives des jeunes dans le cadre de leurs activités.

L’ouverture officielle de la cérémonie a été faite par le président de l’INPT, M. Fethi Jarray, son Excellence l’Ambassadeur de la République de l’Afrique du Sud Mr Siphosezwe Masango, la Coordinatrice Résidente a.i. du Système des Nations-Unies en Tunisie Mme Lila Pieters, le Président du Comité général des prisons et de la rééducation (CGPR) Mr Elyes Zalleg, la représentante du ministère de l’Intérieur Mme Najet Jaouadi, le représentant du ministère des Droits de l’Homme, des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile Mr Nizar Ben Sghaier. Ces intervenant(e)s ont rendu hommage à la mémoire et valorisé l’héritage de Nelson Mandela et ont souligné l’engagement de leurs institutions respectives à unir les efforts dans le but de faire des lieux de privation de liberté des espaces respectueux des droits humains et des standards internationaux, et notamment les règles Nelson Mandela.

Lors de la séance d’hommage à Nelson Mandela, le message vidéo du Secrétaire Général de l’ONU à l’occasion de la Journée internationale Nelson Mandela 2020 et d’autres spots vidéo retraçant le parcours exceptionnel de Madiba ont été projetés. Ensuite, Mme Saida Mbarek, membre de l’INPT, a présenté au public l'Ensemble de règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus « Règles Nelson Mandela » et le travail de l’Instance pour la promotion de l’application de ces règles dans les lieux de privation de liberté en Tunisie. Enfin, Mr Fethi Jarray, président de l’INPT a officiellement annoncé le lancement du "Prix national Nelson Mandela", qui sera décerné par l’Instance le 18 juillet de chaque année afin de récompenser les actions s’inscrivant dans la prévention de la torture, l’amélioration des conditions de détention, l’encadrement socio-culturel ainsi que la réhabilitation et la réinsertion des prisonniers."

La voix a été ensuite donnée au public présent, composé essentiellement des jeunes appartenant au monde académique (étudiants, chercheurs, enseignants…etc.) et à la société civile, dans le cadre d’un débat interactif avec l’INPT et le CGPR modéré par Mme Noura Kouki, membre de l’Instance, et a permis de discuter des possibles synergies multipartites telles que la possibilité de l’Instance d’encadrer des stagiaires, d’appuyer les chercheurs traitant de la thématique dans leurs projets de recherches et les pistes de collaboration concernant la prévention de la torture et, plus généralement, la réhabilitation et la réinsertion des détenus et l’amélioration des conditions de détention.

Les "Jeunes ambassadeurs de la prévention de la torture", parrainés par l’INPT, ont par la suite animé une représentation de théâtre-forum, qui a été l’occasion pour le public de se familiariser et s’approprier la thématique et le mandat de l’Instance en intervenant sur les scénarios et proposer des alternatives visant à améliorer le sort d’une victime de torture. Cette animation a permis de sensibiliser les jeunes, les professionnels et leurs organisations intervenant dans les domaines liés à prévention de la torture (avocats, magistrats, médecins, etc.) ainsi que le secteur privé et les médias sur le respect de la dignité humaine.

L’événement a été clôturé par la projection du film « Mandela : Un long chemin vers la liberté » sorti en 2013, adaptation du livre autobiographique éponyme, racontant l’enfance, la carrière politique, les luttes contre l’apartheid et les années de prison de Nelson Mandela (1918-2013). 

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tunisie 
Aller à PNUD Global