Atelier de travail sur la réduction des risques de catastrophes en Tunisie

27 nov. 2013

Les 27 et 28 novembre 2013, Hôtel Movenpick Gammath,Tunis -- Allocution d’ouverture de Monsieur Dimiter Chalev, au nom de Monsieur Mounir Tabet, Coordinateur Résident du système des Nations Unies et Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement en Tunisie 

Monsieur le Secrétaire d’Etat auprès de Monsieur le Ministre de l’Equipement et de l’Environnement, chargé de l’Environnement, Mesdames, Messieurs les représentants des administrations centrales et régionales et de la société civile, Honorables invités, Mesdames et Messieurs;

Permettez-moi, au nom du système des Nations Unies en Tunisie et au nom du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), de vous souhaiter a toutes et tous la bienvenue et d’exprimer ma vive satisfaction de pouvoir assister avec vous, aujourd’hui, à l’ouverture de cet atelier qui traite 2 d’un sujet très important pour la Tunisie, à savoir la réduction des risques des catastrophes.

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Il n’y a nul doute qu’aujourd'hui, les investissements massifs dans l'infrastructure, l'expansion industrielle et le développement urbain - vitaux pour accueillir une population mondiale pouvant atteindre neuf milliards en 2050 – ne sont pas toujours sensibles aux risques de catastrophes. Or, en l'absence d'un effort global pour protéger les actifs économiques, la gestion des catastrophes, qui ne cessent d’augmenter en nombre et en impact, coutera très cher à l’humanité dans les prochaines décennies. Les efforts de la communauté internationale en matière de réduction des risques des catastrophes notamment à travers la mise en œuvre du cadre de Hyōgo 2005-2015, sont certes utiles mais demeurent insuffisants. Du coup, un changement d’échelle est nécessaire pour faire face aux risques de catastrophes qui ne cessent de se multiplier.

Pour ce faire, les discussions sur le post Hyōgo 2015 ont été entamées depuis Mars 2012, afin d’inciter les Nations a réfléchir a la mise en place de mécanismes plus innovants, contribuant à une meilleure résilience des populations face aux catastrophes. Ces discussions, ne peuvent être dissociées de celles relatives à l’agenda post 2015 sur les objectifs de développement durables.

Mesdames et Messieurs ;

Le système des Nations Unies salue l’engagement de la Tunisie, qui ne cesse de se renforcer, en vue de de promouvoir un modèle de développement plus résilient face aux catastrophes. Des initiatives comme la mise en place d’une base de données sur les dégâts causés par les aléas naturels durant les 30 dernières années, ainsi que la démarche adoptée, représentent une riche expérience en termes de concertation et d’implication des régions dans la collecte et la validation des données. Elles représentent, surtout, une excellente opportunité pour lancer une réflexion plus large sur la réduction de risques de catastrophes en Tunisie.

Cette base de données sera un outil important pour la prise de décision et permettra une intervention plus efficace, en termes de prévention et de gestion des risques de catastrophes. A cet effet, tous les efforts doivent être déployés pour l’alimenter de manière régulière avec des données fiables, à travers des points focaux au niveau national et régional. Il est également utile de souligner l‘importance d’évaluer les risques a l’échelle  nationale, régionale et locale, ainsi que les besoins en renforcement des capacités institutionnelles, règlementaires et humaines pour intervenir de manière efficace, tant en amont pour la prévention, qu’en aval pour la gestion des risques. Dans ce cadre, l’implication des communautés locales, de la société civile, du secteur privé et de la recherche scientifique est primordiale.

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Je tiens à saluer la collaboration des différents départements ministériels dans la préparation de cette base de données, ainsi que dans la préparation du rapport national sur le cadre de Hyōgo, dont la coordination est assurée par le Ministère chargé de l’Environnement. Les Nations Unies encouragent la continuité de la démarche collaborative et participative ainsi engagée, et n’épargneront aucun effort pour l’appuyer, dans le cadre d’une vision stratégique de long terme. A ce titre, le présent atelier permettra sans nul doute d’échanger sur la vision de la Tunisie relative au cadre post Hyōgo 2015, ainsi que sur les enjeux, les moyens et les perspectives de réduction des risques de catastrophes pour un développement inclusif et durable, que nous appelons de nos vœux. Je vous remercie et souhaite plein succès à vos travaux.





PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tunisie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe