Discours prononce par S.E.M. Juichi Takahara

3 avr. 2013

 DISCOURS PRONONCE PAR S.E.M. JUICHI TAKAHARA
MERCREDI 3 AVRIL 2013

A L’OCCASON DE LA CEREMONIE DE SIGNATURE DES ACCORD DE SUBVENTION AUX ASSOCIATIONS DE MEDENINE ET TATAOUINE


Son Excellence Monsieur Hamadi MAYARA, Gouverneur de Médenine,
Son Excellence Monsieur Mourad ACHOUR, Gouverneur de Tataouine,
Monsieur Mohamed RIAHI, Directeur-général de l’Office du développement du Sud (ODS),
Madame Selomey YAMADJAKO, Représentante Résidente Adjointe du PNUD,

Mesdames et Messieurs,

Je suis très heureux d’être parmi vous aujourd’hui, à l’occasion de la cérémonie de signature des accords de subvention aux Associations de Médenine et Tataouine dans      le cadre du projet « Appui au relèvement économique, aux capacités du secteur privé pour la création de l’emploi et la cohésion sociale à Médenine et Tataouine ».

Je tiens tout d’abord à présenter mes sincères remerciements à Son Excellence Monsieur Hamadi MAYARA, Gouverneur de Médenine et Son Excellence Monsieur Mourad ACHOUR, Gouverneur de Tataouine pour leur haute contribution au développement de leurs régions respectives et j’adresse mes plus vifs remerciements à Madame Selomey YAMADJAKO, Représentante Résidente Adjointe du PNUD en Tunisie pour sa détermination et son efficacité à concrétiser des projets de développement dans divers secteurs, ainsi que pour l’initiative qu’elle a entreprise en vue de réaliser ce projet.

Je voudrais également saluer très chaleureusement les habitants de la région et remercier la société civile et tous les participants à ce projet pour leur contribution au développement socio-économique local.

Le projet qui nous réunit aujourd’hui est né de la collaboration du Japon avec le PNUD et en partenariat direct avec toutes les composantes de la société civile régionale. En effet il permet à des associations locales dans les Gouvernorats de Tataouine et de Médenine de bénéficier de l’encadrement, de l’appui et du financement nécessaire afin de s’impliquer elles-mêmes et jouer un rôle prépondérant dans le but de mettre en œuvre des projets à l’échelle locale qui visent à développer les régions, endiguer le problème des disparités régionales, résorber le chômage et la pauvreté et favoriser l’intégration de tous.

Le Japon soutient activement la population tunisienne vers l’aboutissement du processus démocratique et du développement économique et ce, à travers des projets de coopération bilatérale ou multilatérale en partenariat avec des organisations internationales, principalement avec le PNUD.

L’année dernière, le Japon a compté 3 projets en partenariat avec le PNUD, dont celui-ci cette année, et 4 autre projets sont programmés pour l’année 2013. Le montant total de ces projet cités est égal à 15 millions de dollars soit l’équivalent de 23 millions de dinars.A cette occasion, permettez-moi d’exprimer ici ma grande satisfaction et ma reconnaissancepour le travail colossal entrepris par le PNUD.

Notre collaboration reflète de façon évidente la confiance qu’accorde le Japon au sérieux,au savoir-faire et à la neutralité dont fait preuve le PNUD dans toutes ses activités. Le Japon est plus que déterminé à poursuivre sa politique d’aide en matière de développement socio-économique qui cible directement les gouvernorats. C’est dans cette perspective que début 2012, deux crédits japonais d’envergure ont déjà été accordés à la Tunisie, pour financer d’une part le projet de l’Autoroute Trans-Maghrébine Gabes-Médenine et d’autres part le projet d’extension et de réhabilitation des réseaux d’eau potable dans les centres urbains.

Grâce à ces 2 projets, le réseau d’autoroutes s’étendra vers le sud, facilitant la circulation des personnes et des biens entre la capitale et les régions du sud, et les infrastructures d’eau s’amélioreront afin d’alimenter environ 2.200.000 habitants en eau potable dans 17 gouvernorats y compris Médenine et Tataouine.

Dans cette même optique, un autre projet qui touche lui aussi le secteur vital de l’eau est en cours de réalisation à Ben Guerdane et permettra une fois l’installation réalisée de dessaler l’eau souterraine et de la distribuer comme eau potable dans cette région.

Je voudrais conclure en réitérant mes remerciements au PNUD. Je voudrais aussi
souhaiter bonne continuation et encourager la société civile et les associations locales pour réaliser un vrai développement au niveau régional et construire une société tunisienne plus juste et équitable.


Je vous remercie de votre attention.


PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tunisie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe