La réforme du secteur de la sécurité en Tunisie au cœur de la coopération entre le PNUD et le gouvernement japonais

19 juil. 2013

Tunis, le 09 juillet 2013 – Une cérémonie de signature de conventions entre le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’Ambassade du Japon en Tunisie aura lieu, en présence des représentants du ministère des Affaires étrangères et du ministère de l’intérieur tunisiens ainsi que des médias nationaux et internationaux, mardi 09 juillet 2013 à 11 h à la salle de conférences située au siège de l’Organisation des Nations Unies à Tunis.

La cérémonie porte sur la signature d’un accord de financement additionnel de 2,690 M USD relatif à la réforme du secteur de la sécurité en Tunisie considéré comme un pilier essentiel dans la consolidation de l’Etat de droit, avec la justice transitionnelle et la réforme de la justice. Le projet initial, mis en œuvre entre août 2011 et septembre 2012, avait notamment permis d’appuyer le Ministère dans la révision du cadre juridique applicable, afin de le conformer au contexte démocratique, d’élaborer des modules de formation et manuels de procédures opérationnelles (SOPs) conformes aux droits de l’Homme et aux standards internationaux en la matière et d’initier la réflexion sur l’amélioration des relations entre les services de police et le citoyen.

 Le financement accordé par le gouvernement japonais permettra de mettre en œuvre la seconde phase du projet visant à appuyer la réforme du secteur et à renforcer les capacités des forces de sécurité à travers l’amélioration du cadre juridique et institutionnel, la formation et le renforcement de la gestion des ressources humaines, l’amélioration des relations entre les forces de sécurité et la population et l’orientation vers une approche de service public en réponse à l’intérêt manifesté par le Ministère de l’intérieur pour l’approfondissement des résultats atteints. Cet appui inclut, également, un soutien spécifique à la prévention, la préparation et la réponse aux crises.

 Cette contribution fait du gouvernement japonais le premier partenaire financier du PNUD en Tunisie dans le domaine de la gouvernance démocratique et réaffirme l’engagement du pays en faveur de la réussite de la transition démocratique en Tunisie. Ce soutien se reflète, par ailleurs, à travers le développement du partenariat avec le PNUD, en Tunisie comme dans l’ensemble de la région arabe, et confirme l’intérêt du Japon pour la réussite de la transition engagée par la Tunisie.

 Ce soutien s’ajoute à 7 autres projets après la Révolution, financés par le Japon, dont l’exécution est confiée au PNUD, en collaboration avec ses partenaires nationaux, dont le programme d’appui au processus constitutionnel, parlementaire et au dialogue national. Le montant global de ces financements s’élève à 17, 337 million USD.

 Partenaire traditionnel de la Tunisie dans ses efforts de développement, le gouvernement japonais s’est illustré depuis janvier 2011 par sa forte implication en appui à la gouvernance démocratique et au relèvement économique, dans le cadre de la transition démocratique en cours.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tunisie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe