--- Image caption ---

--Le Ministère de l’Intérieur a inauguré à Fernana, dans le Nord-Ouest de la Tunisie, le 14 mai 2018 son 8me commissariat pilote en Tunisie, le poste de la Garde Nationale de Fernana réhabilité et équipé dans le cadre du projet d’appui à la Réforme du Secteur de la Sécurité en Tunisie mis en œuvre depuis l’année 2011 en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le développement.

La cérémonie s’est tenue sous le haut patronage du Ministère de l’Intérieur en présence de M. Mohamed Sadok Ben Aoun le Gouverneur de Jendouba, M. Samir Ben Fradj le Directeur Général des services communs de la Garde Nationale, M. Diego Zorrilla le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD en Tunisie, S.E. Mme Carol McQueen, Ambassadeur du Canada et de hauts représentants des ambassades du Royaume-Uni, du Japon et des États-Unis.

Une visite des lieux des locaux du poste a été effectuée par les partenaires qui ont pu d’une part constater de près l’achèvement des œuvres et la complétude de la réhabilitation de l'édifice et d’une autre, observé la bonne prédisposition des agents et cadres à assurer la diligence de leur mission et la grande aptitude dont ils disposent pour se mettre dès le premier jour au service des citoyennes et citoyens de Fernana. Il s’en est ensuivi une rencontre des partenaires du projet avec les différents intervenants et acteurs locaux notamment les représentants de la société civile locale, des membres du comité local de sécurité de Fernana et des représentants des autorités locales.

Lors de cet événement, les partenaires du projet se sont félicités de cet accomplissement qui vient renfrorcer les capacités des forces de sécurité intérieure en vue d’améliorer leur mode opératoire dans la région de Fernana notamment en les dotant des meilleurs équipements et outils de gestion.

Dans son allocution, S.E. Mme Carol MacQueen, Ambassadeur du Canada a exprimé un sentiment de fierté au regard des résultats satisfaisants que la Tunisie a pu atteindre dans sa réforme et a réitéré l’engagement de son gouvernement à soutenir le Ministère de l’Intérieur tout particulièrement, dans ce qui peut être considéré comme l’une de ses pièces maîtresses, à savoir l’implantation de la police de proximité.

D’un autre côté, le représentant de l’ambassade du Royaume-Uni Ed Winks a vigoureusement salué les efforts menés par le PNUD en matière de renforcement des capacités des agents des force de sécurité intérieure et les effectifs des postes pilotes, notamment à travers la formation en matière de bonnes pratiques de la Police de Proximité, véritable catalyseur de l’amélioration de la qualité des services administratifs et sécuritaires offerts aux citoyens dans les zones pilotes.

Le Représentant Résident du PNUD, Diego Zorrilla, a quant à lui salué le travail assidu du partenaire national dans la mise en œuvre de réforme et passé en revue les avancées du projet depuis sa création, en soulignant les résultats prometteurs obtenus par les 08 postes pilotes et les 08 comités locaux de sécurité mis en place dans les zones pilotes où la criminalité a visiblement baissé et où il y a eu une amélioration nette de la perception des citoyens par rapport aux services sécuritaires et administratifs offerts. Il a également renouvelé l’engagement du PNUD à accompagner le ministère dans sa quête et a adressé ses vifs remerciements aux bailleurs des fonds du projet pour leur inébranlable soutien.

Il convient de noter qu’une stratégie de généralisation progressive de l’approche de la Police de Proximité mise en place par le ministère est exécutée au niveau régional en amont d’une duplication sur l’ensemble du territoire de la République.   

Cette activité s’inscrit dans le cadre du processus d’appui à la Réforme du Secteur de la Sécurité mis en œuvre par le Ministère de l’Intérieur avec l’appui du PNUD et le soutien financier et technique des gouvernements du Japon, du Royaume-Uni, du Canada et des États-Unis.

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tunisie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe