Renforcer l’intégrité dans les trois communes de Djerba

18 août 2017

Une réunion de travail s’est tenue le 18 août 2017 au Ministère des affaires locales et de l’environnement, pour discuter des interventions prévues sur l’île de Djerba et visant le renforcement de l’intégrité dans les 3 communes Ajim, Midoun et Houmet Souk.

L’ouverture a été assurée par M. Riadh Mouakher, Ministre des affaires locales et de l’environnement et M. Chawki Tabib, Président de l’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption.

M. El Kebir Alaoui, Représentant Résident Adjoint du PNUD a réitéré l’engagement du PNUD à accompagner les partenaires nationaux et à appuyer le processus selon une approche globale, qui s’inscrit dans la durabilité et qui se base essentiellement sur une implication des citoyens, de la Société Civile, des responsables et agents des municipalités de Djerba.

Ont également participé à la réunion, M. Chokri Ben Hassen, Secrétaire d’Etat à l’Environnement, M. Habib Koubaa Directeur Général –Services de la Gouvernance-Présidence du gouvernement ainsi que les experts du PNUD, de l’INLUCC et de la Présidence du Gouvernement.

Le projet s’inscrit dans le cadre du programme « Renforcement de la redevabilité publique en Tunisie », appuyé par le PNUD et la KOICA dont l’objectif principal est l’opérationnalisation de la Stratégie Nationale de Lutte contre la corruption (2016-2020).

La stratégie d’intervention se base sur une approche pluridisciplinaire qui va faire appel à des outils développés par les sciences sociales ( behaviour change) et des méthodologies de recherche testées au niveau international visant à évaluer le phénomène de la corruption et à proposer des actions concrètes.