Dénoncer la corruption est un devoir citoyen

2 août 2017

A bord du Tanit, sur le site pilote du bureau frontalier des douanes de la Goulette nord, une campagne de sensibilisation destinée aux tunisiens résidents à l’étranger a été lancée le 2 août 2017, sous le haut patronage du chef du gouvernement, S.E. M. Youssef Chahed, sous le slogan « Dénoncer la corruption est un devoir citoyen».

La cérémonie a réuni l, M. Anis Ghedira, ministre du transport, M. Adel Ben Hsan, Directeur Général des Douanes, M. Chawki Tabib, Président de l’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption, Mme Moonjung Choi, Représentante de l’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) en Tunisie et M. El Kebir Alaoui Représentant Résident Adjoint du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Tunisie.

Cette campagne, qui s’inscrit dans le cadre d’une convention signée entre la Direction Générale des douanes et l’Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC), vise la dissémination des nouveaux dispositifs douaniers mis en place, afin de renforcer la transparence et l’intégrité et la promotion des mécanismes juridiques et institutionnels permettant la dénonciation de la corruption ainsi que la mobilisation des agents du bureau frontalier des douanes de la Goulette nord.

Elle entre dans le cadre d’un large programme de Renforcement de la Redevabilité Publique en Tunisie, mis en place avec l’appui de l’Agence Coréenne de Coopération Internationale et du Programme des Nations Unies pour le développement. Son principal objectif est de favoriser l’émergence d’îlots d’intégrité autour desquels des actions collectives et des réformes sectorielles ciblées seront développées en vue de lutter efficacement contre la corruption.

Les prochaines étapes verront la poursuite de la mise en œuvre des actions assurant des résultats rapides au bureau frontalier de la Goulette nord. Un diagnostic des risques de corruption sera également établi au bureau frontalier de Ras Jedir et à la Direction des Régimes Douaniers et aboutira au développement d’un plan d’action

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tunisie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe