L’Economie Sociale et Solidaire Levier de développement en Tunisie

5 juil. 2017

Sous le Haut Patronage de son Excellence Monsieur Youssef Chahed, Chef du Gouvernement, le Ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale a lancé l’étude stratégique sur l’Economie Sociale et Solidaire avec l’appui du PNUD, dans le cadre du projet « Croissance Inclusive et Développement humain », financé par la Coopération Suisse.

La stratégie nationale pour la promotion de l’Economie Sociale et Solidaire entre dans le cadre de l’opérationnalisation du plan quinquennal de développement 2016-2020 et dans le cadre du nouveau contrat social qui a découlé de l’Accord de Carthage, comme rappelé par S.E. Monsieur le Chef du Gouvernement. Elle vise à dégager les grands axes stratégiques de développement de l’économie sociale et solidaire en Tunisie et à élaborer un plan d’action en vue d’assoir et de promouvoir l’économie sociale et solidaire, visant une meilleure inclusion économique et sociale et une contribution dans la création des richesses et des emplois.

Lors de son intervention, le Chef du Gouvernement a marqué son fort engagement et a insisté sur le rôle important que pourra jouer l’ESS en constituant une alternative sûre dans la création des richesses et des emplois et dans l’inclusion sociale en Tunisie. Il a rappelé que la Tunisie ne manque pas de potentialité dans le secteur et que « le gouvernement se penchera sur l’évolution de l’économie sociale et solidaire ». La création d’un « Conseil supérieur de l'économie sociale » se trouve parmi les principales décisions annoncées par le Chef du Gouvernement.

Dans son intervention, le ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale et ministre des Finances par intérim, Monsieur Fadhel Abdelkefi a rappelé que « Dans le monde développé, l’ESS est le 3ème pilier de l’économie, dans certains pays elle dépasserait les 10% du PIB ». Il a confirmé que la volonté politique existe aujourd’hui, afin de permettre sa mise en œuvre en Tunisie et que « cette nouvelle économie sera viable et inclusive ».

M. Diego Zorrilla, Coordonnateur Résident du Système des Nations unies et Représentant Résident du PNUD s’est, quant à lui, félicité du privilège qu’a le système des Nations Unies d’accompagner la Tunisie dans son grand chantier de la transition économique. Il a rappelé que l’Economie Sociale et Solidaire se positionne comme une valeur sûre de création de richesses et qu’elle est considérée comme un levier certain de création d’emplois. 

La conférence a vu la participation de M. Nourredine Taboubi, Secrétaire Général de l’UGTT, M. Hichem Elloumi, vice-président de l’UTICA, M. Abdelmajid Ezzar, Président de l’UTAP, M. Samir Bettaieb, Ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, M. Mohamed Trabelsi, Ministre des Affaires Sociales et M. Ridha Saidi, Ministre Conseiller auprès du Chef du Gouvernement qui ont été unanimes sur l’importance de ce secteur comme pilier de développement en Tunisie. Ils ont également rappelé que la mise en place d'un système juridique et économique pour l’économie sociale et solidaire en Tunisie est nécessaire pour promouvoir ce secteur. 

Des représentants des différents ministères, des institutions publiques, de la société civile, des universités, des banques, des ambassades, des agences du systèmes des Nations unies et des partenaires techniques et financiers ont aussi participé à cette conférence.