Vers la promotion de la culture de l’évaluation en Tunisie

28 avr. 2017

Clôture de la deuxième session du Programme International de Formation en Evaluation du Développement (PIFED) en Tunisie

Après 10 jours d’intenses travaux, la deuxième session du Programme International de Formation en Evaluation du Développement (PIFED) Tunisie de l’année 2017 s’est achevée le vendredi 28 avril 2017.  Une session qui a été organisée dans le cadre du projet "Croissance inclusive et Développement humain", financé par la coopération suisse en collaboration avec l’Instance Générale de Suivi des Programmes publics – Présidence du Gouvernement, et l’Ecole Nationale d’Administration Publique de Québec (ENAP).

Le PIFED qui s’est déroulé du 17 au 28 avril 2017, a ciblé un groupe de cadres (une trentaine) issus de la Cour des Comptes, du Contrôle Général des Services Publics, des ministères de l’Equipement, du Transport, de la Jeunesse et Sport, de la Santé et des Affaires Culturelles. 

A l’occasion de la cérémonie de clôture de ce programme qui s’est déroulée le vendredi 28 avril 2017, le Vice Consul de l’ambassade du Canada en Tunisie a salué l’intérêt que portent les institutions publiques tunisiennes à la pratique de l’évaluation et à appelé à s’inspirer du modèle canadien dans ce domaine. De son côté, Madame Fadhila Gargouri, Présidente de Chambre à la Cour des Comptes, a souligné l’importance d’une telle formation dans le renforcement des capacités des magistrats de la Cour en matière de nouvelles approches et pratiques évaluatives dans le monde. Dans son intervention, Monsieur Badreddine Braiki, Président de l’IGSPP, a précisé que la contribution à l’institutionnalisation de l’évaluation à travers la diffusion de la culture évaluative en utilisant les techniques internationales de l’évaluation dans le secteur public et l’amélioration des méthodes de management public sont les principaux objectifs stratégiques de l’Instance qui a travaillé au cours des six derniers mois avec l’appui du PNUD, à la formation de 40 cadres publics qui ont pu s’approprier des méthodes et techniques internationales de l’évaluation des politiques publiques.

La diffusion de la culture de l’évaluation en Tunisie et le renforcement des capacités nationales est une première étape qui servira à la consolidation de l’évaluation et son développement comme démarche originale ayant pour objectifs d’apprécier la pertinence, l’efficacité et l’efficience de l’action publique et d’aider par la suite à la prise de décision.