Cérémonie de remise d’attestation de formation aux cadres administratifs de l’Assemblée nationale constituante (ANC)

23 juil. 2014

Une cérémonie, présidée par le président de l’ANC, Moustafa Ben Jâafar, a été organisée à l’Assemblée nationale constituante le jeudi 26 juin 2014 afin de remettre des attestations de formations aux cadres administratifs de l’Assemblée nationale constituante (ANC) ayant pris part aux différentes missions et activités de soutien organisées par le projet depuis 2012. La cérémonie s’est déroulée en présence de la Vice-Présidente de l’ANC et de la  Représentante-Résidente adjointe du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Selomey Yamadjako, ainsi que quelques principaux partenaires  du Programme d’appui au processus constitutionnel, à l’Assemblée parlementaire et au dialogue national mis en œuvre par le PNUD, dont le Japon, la Belgique, l’Union européenne et le Danemark.

Cette cérémonie a été l’occasion pour le Projet  d’appui au processus constitutionnel, à l’Assemblée et au dialogue national de souligner l’importance accordée à l’appui au Secrétariat de l’Assemblée, élément crucial pour le renforcement d’une assemblée appelée à jouer un rôle axiale dans le processus de démocratisation de la Tunisie. Depuis 2012 – début de la mise en œuvre du projet d’appui, plus du quart des membres du secrétariat de l’ANC ont participé aux différentes activités (plus de 250 participations individuelles aux différents événements et missions).

De leurs côté les administrateurs de l’ANC, présents à la cérémonie ont souligné l’importance du rôle du PNUD dans la réflexion qui se construit, à l’occasion de chaque mission ou activité, autour du travail de l’administration et sa restructuration.  L’établissement de partenariats avec des assemblées de plusieurs pays et dans les échanges de bonnes pratiques qui en résultent est également souligné. Les membres du secrétariat ont, à cet occasion, appelé à la poursuite voire à l’intensification des activités de formation. Wafa Zaafrane Andolsi, Conseillère de commission a estimé, à ce propos, que les nombreuses activités du PNUD auxquelles elle a pris part ont bien accompagné le changement que vit actuellement l'administration parlementaire. Ils ont, de la sorte, favorisé un débat constructif sur le fonctionnement de cette administration et ont élargi les perspectives de sa réforme.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tunisie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe