Réduction de la pauvreté

Pays à revenu intermédiaire et classé au 94ème rang de développement humain élevé, selon l’Indice du Développement Humain mondial de 2013 du PNUD, la Tunisie a connu, au cours des trois dernières décennies de développement, un taux de croissance économique annuel moyen de 5 % avec une capacité maximale de création annuelle d’emplois de 80.000. Celle-ci a été tirée vers le haut par des secteurs ouverts sur les marchés extérieurs comme les industries textiles, les industries mécaniques/électriques et le tourisme. Mais cette croissance n’a pas été suffisante pour relever ni les défis de l’emploi des jeunes (surtout les diplômés) ni la réduction des inégalités régionales qui se sont accentuées.

Nos objectifs

Depuis janvier 2011, la Tunisie est engagée dans un processus de transition démocratique et économique marqué principalement par l’apprentissage de l’exercice de la démocratie, la précarité de la situation sécuritaire, l’impact de l’absence de programme économique clair pour les cinq prochaines années, l’impact de la crise économique européenne sur certains secteurs d’activités, l’aggravation du chômage et l’impatience des populations des régions les plus défavorisées à obtenir rapidement du travail et de meilleures conditions de vie. LIRE LA SUITE

image
Comité de bienfaisance pour les orphelins et les nécessiteux

Sources du bien Association caritative qui contribue à aider les familles nécessiteuses et vulnérables sur divers plans (financier, administratif …) ©Lilia El Golli / PNUD Tunisie

 Au niveau de l’emploi, le taux de chômage est resté toujours élevé depuis plusieurs années ; le taux s’est encore aggravé dès 2008 pour se situer en 2012 à 17,6 % contre 13,0 % en 2010 ; le chômage touche toujours davantage les femmes que les hommes. L’atteinte de plusieurs objectifs des OMD au niveau des régions est contrastée ; les inégalités de revenus et les disparités régionales sont encore persistantes. Les principaux facteurs déclencheurs des évènements de 2010-2011 sont toujours présents, à savoir : la pauvreté, le chômage des jeunes, le modèle de croissance faiblement inclusif, les inégalités régionales et la quête d’un mode de gestion du développement plus participatif. La période de transition démocratique a également eu des effets sur les performances de l’action de l’Etat et celle des communes dans la fourniture de certains services publics locaux.

Nos histoires

  • Histoire de Zahra Tlig

    Zahra Tlig a lancé le projet Créations Zahra,un atelier de confection d’habillements etproduction des articles décoratif avec une conception et un design inspiré de celui desLIRE LA SUITE

Projets et Initiatives

Projet d’appui au développement économique à Médenine et Tataouine

Le principal objectif des interventions proposées est de contribuer à réduire rapidement les problèmes économiques grandissants et la tension sociale croissante auprès des communautés tunisiennes résidant le long de la frontière avec la Libye LIRE LA SUITE

Programme de génération d'emploi pour les jeunes en Tunisie (Gouvernorats : Siliana,Jandouba et Bizerte)

La jeunesse tunisienne fait face à un environnement économique et social des plus difficiles. Elle rencontre d’énormes obstacles pour accéder aux opportunités économiques génératrices de revenus et améliorer sa vie quotidienne LIRE LA SUITE

Voir tous les projets