Soumaya, chômeuse de la ville de Tataouine

Photo de Soumaya
Soumaya, 25 ans, habitant la ville de Tataouine. Crédits: PNUD.

«Être superviseur dans ce projet et responsable d’une équipe de travailleurs représentait pour moi une chance unique afin d’avoir un revenu et contribuer en même temps à la propreté de ma ville» nous déclare la jeune Soumaya, 25 ans, habitant la ville de Tataouine, diplômée de l’enseignement supérieur, mais chômeuse depuis 2 ans.

Tataouine est la capitale du gouvernorat du même nom, situé au sud-est de la Tunisie sur les frontières avec la Libye. Ville de 75 000 habitants, elle a fait face, lors de la révolution Libyenne, à une situation exceptionnelle. En effet, plus de trente mille libyens fuyant les combats ont trouvé refuge auprès des familles de Tataouine qui les ont généreusement hébergées, avec l’appui des autorités locales, des ONG et des organisations onusiennes, notamment le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR).

A retenir

  • 484 femmes et hommes répondant aux critères établis, ont travaillé et bénéficié des chantiers de maintenance des espaces verts
  • Le PNUD s’est appliqué à renforcer les capacités de plus de dix huit associations de Tataouine sur les plans institutionnels et d'organisation du travail associatif.

Souffrant déjà de déficit de développement ainsi que du chômage, en particulier des jeunes qualifiés et non qualifiés, la ville a aussi subi le retour des travailleurs tunisiens de Libye, ce qui a constitué un risque important d’accroissement de la précarité pour des centaines de familles. Surtout, le flux massif des familles libyennes, a entraîné une surcharge significative pour les services de nettoyage et de collecte et gestion des déchets de la commune. La municipalité ne pouvait répondre à cette nouvelle situation faute de ressources. La maintenance des espaces verts, parmi les rares espaces de bien être et de loisirs pour les citoyens et familles de la ville, posait un autre défi.

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a déployé ses équipes à Tataouine afin d’analyser la situation et les possibilités d’appui. D’un commun accord avec la municipalité de Tataouine et en concertation avec des associations de la ville, le PNUD a identifié comme priorité la nécessité d’intervenir pour contribuer à un revenu d’urgence pour celles et ceux qui ont vu leurs ressources se détériorer, particulièrement, suite aux retombées de la crise libyenne sur les communautés frontalières Tunisienne, tout en utilisant cette occasion pour travailler sur le renforcement de la cohésion sociale. A cet effet, deux chantiers à haute intensité de main d’œuvre, l’un pour la propreté de la ville et le deuxième pour la maintenance des zones vertes, ont été programmées et mis en œuvre. 484 femmes et hommes répondant aux critères établis, y ont travaillé et en ont bénéficié.

En plus des revenus rapides que cela a procuré aux bénéficiaires, le PNUD s’est appliqué à renforcer les capacités de plus de dix huit associations de Tataouine en matière d’aspects institutionnels et organisationnels du travail associatif ainsi qu’en ce qui concerne la préparation et l’élaboration de projets.

« À travers nos visites de terrain et l’étude de proximité que nous avons réalisée avec les experts du PNUD, nous avons remarqué que l’accumulation des déchets un peu partout a détérioré l’environnement de la ville. Ceci est dû à l’augmentation rapide de la population dans une courte période. Tous les espaces publics nécessitaient un meilleur entretien » affirme Mr Mongi Bouabid, secrétaire général de la municipalité de Tataouine. « Le PNUD était là pour appuyer la municipalité de Tataouine à surmonter cette crise » ajoute-t-il. Et Samira, travailleuse dans l’un des chantiers d’ajouter : 

« Le revenu que je gagne en travaillant pour ce chantier va énormément bénéficier à ma famille. D’ailleurs, je connais plusieurs personnes qui travaillent dans ces chantiers qui sont contentes de ce revenu ». Samira ajoute : « Au fur et à mesure que les chantiers de la propreté de la ville et de l’entretien des zones vertes avancent, notre ville devient de plus en plus belle, plus verte… ». Houssine, président d’une association active de Tataouine témoigne : « Lors de ma participation à un atelier de travail sur le développement de la région de Tataouine et qui rassemblé plusieurs acteurs publics et de la société civile, ma contribution a été effective puisqu’avec le PNUD j’ai déjà été formé sur les techniques d’analyse telle que celle de la matrice Strenghts-Weaknesses-Opportunities-Threats (SWOT) ».

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tunisie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe