Amélioration de la gouvernance locale de l’eau potable en milieu rural dans les gouvernorats de Beja, Bizerte, Kasserine et Zaghouan

Contexte général

 

La gestion des systèmes AEP (Alimentation en Eau Potable) en milieu rural est jugée  satisfaisante pour 20% des GDA, moyenne  pour 55% des GDA et faible pour le reste des GDA qui souffrent encore de quelques insuffisances de gestion. Plusieurs  programmes spécifiques d’assistance technique et de formation ont été mis en place par l’Administration. Cependant,  plusieurs  problèmes persistent encore et  entravent le développement de certains  GDA. On cite à titre indicatif :

• Le faible niveau d’instruction des membres du Conseil d’Administration qui sont bénévoles;

• La complexité des projets avec les extensions successives et le développement des branchements individuels;

• La prolifération des branchements individuels illicites;

• L’appui sur  des interventions gratuites de l’Administration;

• Le quasi absence de l’entretien préventif des infrastructures et des équipements;

• Le faible taux de couverture des frais d’exploitation et d’entretien;

Non implication de la femme responsable du fardeau de l’eau dans la gestion des systèmes AEP

Approche et Objectifs

Le projet vise à améliorer les services socio-économiques et environnementaux liés à l’accès à l’eau potable dans les gouvernorats de Bizerte, Beja, Kasserine et Zaghouan en agissant sur trois principaux axes, à savoir :

• L’amélioration de l’infrastructure hydraulique pour 3508 familles (18292 usagers) dans 18 localités rurales  réparties sur les 4 gouvernorats d’intervention du projet.

Le renforcement des capacités des acteurs régionaux et locaux notamment les GDA à travers l’intégration des ONG dans la gestion de l’eau potable en milieu rural et l’implication de l’aspect genre tout au long du processus  de prise de décision. 

Création d’un environnement propice au partenariat public privé (PPP)  afin d’externaliser quelques activités qui alourdissent le fonctionnement des GDA, telles que l’entretien, la maintenance, la gestion  administrative et financière.

Dans cette perspective, la chaine des résultats du projet s’articule autour d’un effet et trois produits :

Effet : La gouvernance de l’eau potable rurale  dans  les 4 Gouvernorats est améliorée à travers une participation et un partenariat consolidé dans le processus de décision aux niveaux régional et local

Produit1 : L’eau potable est mieux gérée en milieu rural et environ 3500 familles au moins ont un accès plus facile et une meilleure gestion de l’Eau avec une implication plus importante des femmes dans la prise de décision qui y est liée.

Produit2 : Mécanismes aux niveaux régional et local permettant la participation des populations (hommes, femmes et jeunes), de la société civile et du secteur privé dans la planification et la mise en œuvre des programmes d’eau potable en milieu rural sont renforcées.

Produit3 : Le projet est géré de manière participative et les bonnes pratiques sont documentées, largement diffusées et leur réplication dans d’autres sites est encouragée

Résultats attendus



 

Amélioration de l’infrastructure hydraulique dans 18 localités pour 18 292 habitants  dont 9247 femmes :

Réhabilitation des SAEP de 18 localités dans les gouvernorats de Beja, Bizerte,  Kasserine et Zaghouan (18292 Bénéficiaires dont 9247 femmes soit 3508

Renforcement des capacités des acteurs régionaux et locaux :

Assistance technique : 293 bénéficiaires dont 95 femmes 

• 38 Membres (5 femmes)  des conseils d’administration (CA) de 12 GDA ont vu leurs capacités de gestion des SAEP renforcées;

• 25 Techniciens (dont 8 femmes) dans les 4 CRDA ont vu leurs capacités  dans le coaching et l’encadrement des GDA renforcées;

• 9 Membres (2 femmes) des ONG locales ont participé aux différentes activités de renforcement des capacités;

• 187 usagers (64 femmes) dans 12 localités ont assisté aux  différents workshops locaux  et ateliers régionaux sur la bonne gestion des SAEP;

• 34 représentants (16 femmes) des institutions régionales et des autorités locales ont suivi les sessions de formation et de renforcement de capacités.

Renforcement des moyens matériels des cellules d’encadrement des GDA aux CRDA de Béja, Bizerte, Kasserine et Zaghouan avec un véhicules  4X4 chacune.

 Intégration du genre

• Étude diagnostique sur le genre est élaborée en émanant  14 plans d’intégration des femmes dans le processus de prise de décision liée à l’eau potable

• 8 femmes ont intégré les CA des GDA.

• 65 femmes  formées et 126 autres sensibilisées sur : l’hygiène et l’économie de l’eau , la participation à la vie publique et la gestion technique d’un SAEP .

Partenariat avec les ONG

• Sensibilisation et formation de 466 habitants  (dont 36% sont des  femmes) dans les différentes localités d’intervention sur les principes de gestion et de  la gouvernance de l’eau potable, la gestion des conflits, les droits de l’Homme.

• Sensibilisation de 827 écoliers (dont 53% des filles) sur l’économie de l’eau et l’hygiène.

Bonnes pratiques et stratégie de communication

• Organisation d’une conférence internationale sur la gouvernance de l’eau  potable rurale

 - Des experts de 15 pays ont présenté les  stratégies et les expériences de leurs pays  dans la gestion de l’eau potable rurale.

 - Ladite conférence a vu la participation de 300 représentants et responsables des institutions nationales, des directions régionales, ONG, GDA, des entreprises privés et des bureaux d’études.

Contributions des donateurs

Gouvernement du Japon $ 1 000 000
Gouvernement Tunisien $ 600 000
Coca Cola Foundation $ 600 000
UNDP Water Governance Programme in Arab States $ 115 000
Gouvernement Finlandais $ 60 000
PNUD Tunisie $ 65 000
Budget Total $ 2 440 000

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tunisie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe