Projet d'assistance électorale en Tunisie

Contexte général

 

Le Projet d’Assistance Electorale en Tunisie (PAET) du PNUD est construit sur l’expérience et le travail du précédent projet intitulé « Soutien au Processus Electoral en Tunisie » (SPELTU),mis en place en 2011 à la demande du gouvernement intérimaire de la Tunisie, à la suite de la révolte populaire. Le SPELTU s’est plutôt focalisé sur les évènements électoraux et a fourni de l’assistance technique et opérationnelle aux autorités nationales pour l’organisation des processus électoraux en 2011 et 2014.

Le nouveau projet PAET capitalise sur la bonne conduite des élections législatives et présidentielles de 2014 pour renforcer les capacités des autorités électorales et en particulier de l’organe de gestion des élections, l’Instance Supérieure Indépendante pour les élections (ISIE), à travers un programme de renforcement des capacités sur le long terme en conformité avec l’approche du cycle électoral.

 

Le Projet d’Assistance Electorale en Tunisie (PAET) du PNUD est construit sur l’expérience et le travail du précédent projet intitulé « Soutien au Processus Electoral en Tunisie » (SPELTU), mis en place en 2011 à la demande du gouvernement intérimaire de la Tunisie, à la suite de la révolte populaire. Le SPELTU s’est plutôt focalisé sur les évènements électoraux et a fourni de l’assistance technique et opérationnelle aux autorités nationales pour l’organisation des processus électoraux en 2011 et 2014.  

Le nouveau projet PAET capitalise sur la bonne conduite des élections législatives et présidentielles de 2014 pour renforcer les capacités des autorités électorales et en particulier de l’organe de gestion des élections, l’Instance Supérieure Indépendante pour les élections (ISIE), à travers un programme de renforcement des capacités sur le long terme en conformité avec l’approche du cycle électoral.

Le Projet d’Assistance Electorale en Tunisie (PAET) du PNUD est construit sur l’expérience et le travail du précédent projet intitulé « Soutien au Processus Electoral en Tunisie » (SPELTU), mis en place en 2011 à la demande du gouvernement intérimaire de la Tunisie, à la suite de la révolte populaire. Le SPELTU s’est plutôt focalisé sur les évènements électoraux et a fourni de l’assistance technique et opérationnelle aux autorités nationales pour l’organisation des processus électoraux en 2011 et 2014.  

Le nouveau projet PAET capitalise sur la bonne conduite des élections législatives et présidentielles de 2014 pour renforcer les capacités des autorités électorales et en particulier de l’organe de gestion des élections, l’Instance Supérieure Indépendante pour les élections (ISIE), à travers un programme de renforcement des capacités sur le long terme en conformité avec l’approche du cycle électoral.

Le Projet d’Assistance Electorale en Tunisie (PAET) du PNUD est construit sur l’expérience et le travail du précédent projet intitulé « Soutien au Processus Electoral en Tunisie » (SPELTU), mis en place en 2011 à la demande du gouvernement intérimaire de la Tunisie, à la suite de la révolte populaire. Le SPELTU s’est plutôt focalisé sur les évènements électoraux et a fourni de l’assistance technique et opérationnelle aux autorités nationales pour l’organisation des processus électoraux en 2011 et 2014.  

Le nouveau projet PAET capitalise sur la bonne conduite des élections législatives et présidentielles de 2014 pour renforcer les capacités des autorités électorales et en particulier de l’organe de gestion des élections, l’Instance Supérieure Indépendante pour les élections (ISIE), à travers un programme de renforcement des capacités sur le long terme en conformité avec l’approche du cycle électoral.

Présentation du Projet

Le PNUD à travers son projet d’assistance électorale PAET apporte son appui aux partenaires nationaux dans l’évaluation des besoins, dans la planification et dans l’organisation des élections ; promeut le développement durable des capacités nationales en leur apportant aussi une perspective comparative internationale ; soutient la réforme du cadre juridique électoral pour la conduite d’élections crédibles, transparentes et inclusives ; effectue l’approvisionnement des biens et services en cas de besoin, et renforce les capacités des parties prenantes concernées. 

Objectifs du Projet



Le PAET est formulé conformément à l’approche du cycle électoral pour la période 2015-2019 dans le but de fournir les apports requis afin d’atteindre les objectis suivants :

  • Renforcer les capacités institutionnelles des autorités électorales sur le long terme

Le PAET capitalise sur le dynamisme suscité pendant les élections de 2014 pour soutenir la consolidation des autorités compétentes, dont l’ISIE, en adoptant une approche à long-terme de renforcement des capacités institutionnelles.

  • Améliorer la capacité des autorités électorales à conduire des scrutins crédibles

Suite à la finalisation du calendrier électoral, le PAET oriente son soutien pour la préparation et la tenue d’élections crédibles, transparentes et inclusives, tout en conservant toujours l’approche de renforcement des capacités à long terme.

Résultats attendus

Les résultats globaux du projet PAET sont de renforcer les principes démocratiques par le développement des capacités des autorités électorales et par l’amélioration des réformes institutionnelles, résultant de l’augmentation de la participation des citoyens dans les processus électoraux.

Le projet agit en conformité avec le Plan Stratégique (2014-2017) du PNUD et l’engagement du système des Nations Unies en Tunisie (UNDAF 2015-2019) de promouvoir les principes de gouvernance démocratique et des processus inclusifs et participatifs.

Le PAET a été conçu selon l’approche du cycle électoral qui reconnait que les périodes entre les élections sont des moments où l’organe de gestion des élections (OGE) s’engage dans des activités critiques comme les leçons tirées, l’élaboration de politiques, le développement des capacités, l’éducation, la sensibilisation et la planification.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Tunisie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe