A propos du PNUD en Tunisie


3ème édition du Forum International sur la lutte contre la corruption

La mission du PNUD en Tunisie consiste à aider les principaux acteurs tunisiens : Le Gouvernement, la société civile, le secteur privé et autres intervenants à gérer leur transition vers une société  plus démocratique, plus transparente plus responsable et plus résiliente. Peu après les changements révolutionnaires qui ont ébranlé la Tunisie en janvier 2011, le PNUD a lancé un plan stratégique pour soutenir la Tunisie dans la gestion de sa transition vers la démocratie. Grâce audit plan, le PNUD aide la Tunisie à accéder à une expertise à portée mondiale,  à tirer parti des  expériences d’autres pays et en faisant le meilleur usage des compétences nationales existantes pour accomplir les principaux objectifs de la transition. L’appui du PNUD à la Tunisie est axé sur trois domaines essentiels : la gouvernance démocratique, la réduction de la pauvreté et le développement durable.

Qu'est-ce que nous voulons accomplir?


Le PNUD Tunisie a annoncé son engagement à la population tunisienne pour l’aider à atteindre les objectifs de sa révolution. Plus précisément, le PNUD est actuellement engagé dans des programmes et des projets qui aident les Tunisiens à accomplir les objectifs de la transition qu'ils ont entreprise depuis janvier 2011 qui sont les suivants:

- Préparer et approuver une nouvelle constitution qui aiderait à fixer les bases d'un avenir plus démocratique;

- Préparer et gérer des élections démocratiques et crédibles permettant de renforcer encore les relations entre l'état et les citoyens.

- Préparer, adopter et mettre en œuvre une loi de transition et des mécanismes pour aider à rétablir la justice pour les victimes des pratiques non démocratiques perpétrées par les gouvernements antérieurs.

- Mettre en place les bases permettant d’avoir des institutions plus indépendantes et responsables qui permettraient de lutter contre la corruption; et

- D’entreprendre les réformes nécessaires pour rétablir une relation de confiance entre les forces de sécurité et les citoyens.

En outre, le PNUD Tunisie a également aidé à réduire la pauvreté dans les zones du sud-ouest et du nord-ouest du pays, considérées comme les plus pauvres. Le PNUD est également en train d’aider la Tunisie à gérer plus efficacement sa transition énergétique en dépassant la dépendance au carbone vers les énergies renouvelables, ainsi que de promouvoir une gestion efficace de l'eau et des zones côtières.

Quels sont nos résultats ?


Appui aux élections 

Au début de 2011, les autorités tunisiennes ont demandé à l'Organisation des Nations Unies que leur soit fournie une assistance technique et financière pour le processus électoral. En coordination avec le Département des affaires politiques, le PNUD a réagi rapidement en soutenant les élections de l'Assemblée nationale constituante (ANC) en octobre 2011 par plusieurs résultats clés, notamment : Le support technique à l'organe de la gestion électorale dans les domaines des opérations électorales, de la technologie de l'information, des procédures, des méthodes de formation et de sensibilisation du public et des questions juridiques ainsi que la mise en œuvre de certains aspects du processus électoral (achat d’urnes,  production de l'information au profit du public, matériel de formation ainsi que la formation des préposés au vote). 

· Formation de 169 candidates dans le domaine du processus électoral et  des procédures et sur la manière de mener des campagnes électorales. Un accompagnement personnel a été fourni à 15 femmes en tête de listes et à 45 journalistes ont été formés sur une couverture équitable des élections. 

· La Production de matériel de sensibilisation du public, y compris la chanson « Vous êtes la voix » (qui est devenue l'hymne des élections) et le quiz du réseau social DemocraTweet  pour aider à informer et à mobiliser les électeurs. 

· Le partage des meilleures pratiques à l'échelle internationale des décideurs et des spécialistes des questions électorales, en particulier en ce qui concerne la mise en place du nouvel organe de gestion des élections. Cet appui a contribué à l'adoption de la loi concernant l'organe précité en décembre 2012.

Constitution et soutien parlementaire 

Le PNUD travaille en collaboration avec l'Assemblée nationale constituante (ANC) créée à la suite des élections d’octobre 2011  pour soutenir le processus constitutionnel qui est véritablement inclusif et participatif, et mettre en place un Parlement efficace et qui œuvre en toute transparence. Plusieurs résultats ont été obtenus jusqu'à présent: Soutien aux consultations nationales sur la nouvelle constitution dans tous les gouvernorats du pays et la formation de pointe des membres de l’ANC  dans la gestion du dialogue et l’obtention des consensus.

· Le partage des expériences comparatives sur les processus d’élaboration des constitutions; Le soutien pour l'intégration des principes internationaux des droits de l'homme dans la Constitution, y compris l'égalité entre les sexes et la promotion de la participation politique des femmes ; Le soutien au développement d'un centre de médias au sein de l'Assemblée afin de faciliter la couverture médiatique du processus constitutionnel et parlementaire ; Le soutien à la réforme du secrétariat parlementaire et à la modernisation de ses infrastructures.

· Familiarisation des députés avec le fonctionnement efficace des parlements démocratiques et le développement d'une stratégie de renforcement des capacités pour les membres et le secrétariat de l'Assemblée, basée sur des partenariats à long terme avec des parlements de pays où la démocratie est bien établie, ainsi que le développement de modules de formation.

· Le soutien à la société civile pour participer au dialogue national sur le processus constitutionnel et les réformes transitoires afin de s'assurer que les choix reflètent les attentes des citoyens, en particulier ceux des groupes les plus vulnérables, et ce par des actions comme:

o Le soutien technique et financier à 67 initiatives émanant d'organisations de la société civile et d’organisations communautaires dans des régions éloignées ou défavorisées sur le dialogue constitutionnel, la lutte contre la corruption, la citoyenneté, la réforme du secteur de la sécurité et de la justice transitionnelle.

o La formation de 419 facilitateurs d’organisations de la société civile des 24 gouvernorats tunisiens dans le domaine de la médiation et aux techniques pour obtenir un consensus ; Formation de 250 membres des OSC sur une approche basée sur les droits de l'homme et la gestion des résultats; Un sondage d’opinion à l’échelle nationale sur les attentes des jeunes concernant le processus constitutionnel et les autres réformes au cours de la période de transition; Élaboration d'un guide de l'utilisateur du cadre juridique de la nouvelle société civile.

Renforcement de la souveraineté du droit

En Tunisie, à l'instar de nombreux autres pays en transition, le renforcement de la souveraineté du droit reste une priorité centrale. Après la révolution de 2011, le PNUD a établi un partenariat solide avec les ministères de l'Intérieur, de la Justice, des droits de l'homme et de la Justice transitionnelle pour appuyer les réformes en cours touchant les  secteurs de la justice et de la sécurité. Certains résultats ont été obtenus jusqu'à présent: Le soutien d'un dialogue national sur la justice de transition, avec la participation active de la société civile et des organisations des victimes ; la formation de plus de 100 points focaux de la société civile sur les principes de la justice transitionnelle ainsi que l'appui à l'élaboration d'un projet de loi portant sur la création d'une commission de la vérité et la dignité ; Le PNUD a soutenu le ministère de la Justice pour développer ses capacités à l'élaboration de sa planification et de sa programmation  menant à la formulation d'un plan stratégique national pour la période 2012-2016 ; Lancement d'une consultation nationale sur une vision à long terme de la réforme de la justice; L'Assistance aux forces de sécurité pour développer de nouvelles procédures opérationnelles normalisées sur les techniques et les méthodes d'interrogatoire et de contrôle de la foule qui soient compatibles avec les normes relatives aux droits de l'homme.

· Expertise technique de réviser le cadre juridique réglementant les réunions publiques, les cortèges, les défilés, les manifestations et les rassemblements ; Évaluation des défis rencontrés par les citoyens dans les postes de police pour l'amélioration de la prestation des services de sécurité à travers un support de six commissariats-pilotes de police.

L'emploi des jeunes et la reprise économique 

2011 a été un point tournant pour le PNUD Tunisie comme pour le pays lui-même. L'emploi des jeunes et la reprise économique deviennent une priorité pour répondre aux attentes des jeunes. Grâce à la réalisation de l'OMD et aux fonds  japonais supplémentaires, trois projets réalisés eurent des résultats probants : Le PNUD a pris en charge (conjointement avec d'autres organismes des Nations Unies et le ministère de l'Emploi) deux études régionales du marché du travail qui ont permis d’identifier les obstacles à la création d'emplois et aux possibilités pour des activités génératrices de revenus, a contribué à formuler trois plans d'actions pour l'emploi régional et a aidé à la création d'un comité local pour l'emploi dans chaque région dans le pays avec la représentation de la société civile. Le PNUD a également contribué  à développer des partenariats privé-public (18 organisations) et à renforcer les capacités de 71 entrepreneurs.

· Le PNUD a fourni des moyens d'existence pour les gouvernorats tunisiens bordant la Libye afin d'atténuer l'impact économique du soulèvement sur les plus vulnérables des Tunisiens et de renforcer la cohésion nationale, en créant des emplois à court terme (500) dans un gouvernorat au sud de la frontière  au profit d’hommes, de femmes et de jeunes ainsi que 24 projets d’ONG communautaires de base portant sur la reprise économique / création d'emplois et cohésion sociale. 

Anti-corruption et cadre de responsabilisation 

Dans le cadre de l'appui fourni à la transition démocratique en Tunisie, le PNUD a obtenu les résultats suivants dans le domaine de la lutte contre la corruption : Un dialogue politique a été lancé pour engager les intervenants à élaborer une vision nationale et un consensus contre la corruption. Cet appui a aidé à mettre en place une plateforme pour le dialogue national et la coordination avec 30 membres représentant tous les intervenants impliqués dans la lutte contre la corruption (ministère de la Justice, bureau du Premier Ministre, la Cour des comptes, ministère des Affaires Etrangères, le bureau du Président de la République, l’Assemblée Constituante ...) ainsi que la société civile (ONG, universités, secteur privé, médias).  Cette plate-forme a permis aux acteurs de participer, contribuer et participer à l'élaboration de la stratégie / vision de lutte contre la corruption. 

· Développer un plan ouvrant la voie à une stratégie nationale de lutte contre la corruption, structuré autour de quatre grands domaines : (i) diagnostic des piliers du système d'intégrité nationale, (ii) l'appui à l’agence de lutte contre la corruption, (iii) le renforcement des capacités des intervenants et (iv) l'appui à la coordination, la coopération et la communication.

· Une série d'études ont été produites sur (i) le cadre institutionnel et législatif de la lutte contre la corruption, (ii) le rôle de la société civile, (iii) les instruments et les mécanismes de la lutte contre la corruption.

· La mise en place d'une coalition d’OSC contre la corruption. L'alliance tunisienne pour l'intégrité et la transparence est un réseau indépendant visant à renforcer la société civile et contribuer à la lutte contre la corruption. 

· Un partenariat stratégique a été construit avec les agences de contrôle et la société civile pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC).  Le pays a accueilli deux conférences régionales sur les stratégies de lutte contre la corruption et a également participé activement à divers forums internationaux. La Tunisie envisage également d'accueillir la 16ème Conférence internationale de lutte contre la corruption de 2014, organisée par Transprency International.

· La sensibilisation sur la lutte contre la corruption : De grandes campagnes de sensibilisation du public ont été prises en charge par un programme intense de communication public et par les médias privés. D'autres initiatives ont été prises en charge, y compris (i) le lancement d'un portail anti-corruption  (http://anticor.tn), (ii) un concours de caricatures, (iii) www.laboursedelacorruption.com, etc.

· Le PNUD a contribué aussi à renforcer le cadre national de responsabilisation et les institutions, y compris la cour des comptes tunisienne lui permettant d’assumer pleinement son rôle en tant qu'institution suprême d'audit conformément aux normes internationales de gestion des finances publiques. 

· Le PNUD a fourni une assistance à la Cour d'organiser des conférences thématiques relatives au contrôle juridictionnel, le contrôle de la conformité, ainsi que les échanges sur la collaboration Sud-Sud  et sur le cadre de référence de qualité pour la Cour des comptes. Des sessions de formation sur la mise en œuvre des procédures IPSAS et sur les pratiques et procédures d'audit ont également été organisées.

· Le PNUD appuie la Cour dans le développement d'outils internes tels que la communication et les stratégies en matière de ressources humaines. Ce qui a contribué à la publication pour la première fois du rapport annuel de la Cour.

 Environnement et énergie 

Le PNUD ne cesse de promouvoir le développement de l'énergie renouvelable, une meilleure prise de conscience de l'efficacité énergétique et l'amélioration des secteurs à forte intensité d'énergie, tels que des bâtiments industriels. Il vise également à intégrer les pratiques et les politiques du développement durable dans les plans du pays en matière de protection de l'environnement. Ce soutien intensifié depuis 2011, puisque l'énergie est une ressource vitale pour la croissance économique dans le pays, a contribué à  l’obtention des résultats suivants : Rédaction d’un cadre réglementaire pour l'utilisation des concessions privées et de l'exportation des réseaux de l’énergie renouvelable, et préparation de documents pour les contrats aux normes; Renforcement des capacités techniques et de la capacité organisationnelle des intervenants dans le domaine de l'énergie éolienne ; A obtenu une meilleure sensibilisation du public quant à l'efficacité énergétique et aidé à publier et diffuser un guide pratique sur le maintien des maisons à basse énergie. A également aidé à former les enseignants et produire des manuels sur l'efficacité énergétique. A équipé une unité mobile à mettre en œuvre une campagne de sensibilisation à propos de l’énergie dans les écoles; A identifié  et introduit des mesures d'efficacité énergétique pour les petites et moyennes entreprises, qui sont maintenant l'objet d'audits énergétiques ; A lancé un débat sur l'énergie de transition pour un modèle de développement plus durable à travers l'implication des organisations de la société civile et des experts ; A élaboré une stratégie nationale et un plan d'action pour l'énergie de substitution, qui permettra de compléter la vision nationale à propos de la conservation de l'énergie ; A fourni un appui à l'Agence nationale pour la conservation de l'énergie pour l'élaboration d'une stratégie nationale pour un potentiel de mesures d'atténuation adéquates dans le secteur de l'énergie.

· En plus du secteur de l'énergie et de l'atténuation des changements climatiques, le PNUD a concentré son appui sur l'adaptation au changement climatique :

- A permis une meilleure planification nationale grâce à la préparation d’une stratégie  complète et multisectorielle sur les changements climatiques; Amélioration des outils de la prise de décisions et de planification grâce à des cartographies de vulnérabilité des zones côtières en rapport à l'élévation du niveau de la mer; Renforcement de la capacité de l'observatoire côtier grâce à l'amélioration des outils de collecte de données et au développement d'une stratégie de sur-échantillonnage de son rôle dans la collecte de données, de leur analyse et de leur diffusion; Impliquer les OSC dans la protection du littoral grâce à de petits projets visant à la sensibilisation des communautés locales.

· Le PNUD contribue également à la subsistance des communautés locales par le biais d’actions concrètes visant à améliorer la gouvernance des ressources naturelles à l’instar de l'amélioration de l'accès à l'eau et en intervenant par le biais d’activités génératrices de revenus. Le PNUD a également soutenu l’intervention locale visant à favoriser l'accès à l’eau potable dans quatre gouvernorats pour près de 20000 bénéficiaires, et ce grâce à une meilleure gestion et à un meilleur partenariat. ».

Qui sont les décideurs ?

La prise de décision au sein du PNUD est guidée par un processus de consultation continue avec les différents acteurs du Gouvernement et de la société civile. Les décisions du PNUD par rapport aux priorités programmatiques, aux financements directs et indirects ainsi qu'à la mobilisation des ressources se font en étroite consultation avec les instances gouvernementales Tunisiennes. Ces décisions contribuent directement au cadre stratégique intégré et par conséquent aux priorités nationales.

Le Représentant Résident (RR) est responsable des activités et programmes du PNUD dans le pays. Etant donné qu’au Tunisie, le RR assume également les fonctions de Coordonnateur Résident des activités opérationnelles du Système des Nations Unies, le Représentant Résident Adjoint est mandaté par le RR de prendre le leadership du PNUD. Le Représentant Résident Adjoint  a deux niveaux de responsabilités, le volet "Opérations" et le volet "Programme".

Les chefs des unités de programmes sont chargés de superviser et soutenir les Coordonnateurs de projet dans les domaines d’intervention du bureau. La plupart des projets appuyés au niveau national par le PNUD sont mis en œuvre selon la modalité d’Exécution Directe (DEX).  Ils sont dirigés par des experts nationaux et internationaux. Plusieurs projets sont mis en œuvre selon la modalité exécution nationale (NEX). Sous cette modalité, les projets sont dirigés par des Directeurs Nationaux de projet qui sont fonctionnaires du gouvernement au sein du Ministère concerné appuyés au plan opérationnel par les Coordonnateurs de projet.

Combien sommes-nous ?

Personnel PNUD Nombres
Staff International PNUD 21
Staff national PNUD 19
Service Contract 47
VNUs internationaux 4
VNUs nationaux
13
Total 104

 

Nos consultants

Liste des consultants dont le salaire annuel est supérieur à 30 000 USD en 2012

Nom ou nombre de Consultant Intitulé du poste
Nom du projet Montant du contrat ($US)/durée du contrat
IC.2012.132 Specialiste de Gestion de Projet AID COORDINATION & MGT. & SUPPORT TO IHRC $ 34,800.00
IC.2012.113

private sector in the Haiti Earthquake

Contingency Plan

PLAN DE REDUCTION DU RISQUE SISMIQUE NORD $ 35,258.00