6 Réduire la mortalité infantile

Où en sommes-nous ?


La cible de cet OMD est la réduction de deux tiers, entre 1990 et 2015, du taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans. Le nombre de décès d’enfants âgés de moins de cinq ans a chuté au niveau mondial de plus de 12,0 millions en 1990 à 7,6 millions en 2010. Aussi, les progrès en termes de santé infantile se sont accélérés ces dernières années. Néanmoins, le progrès ne sera pas suffisant pour atteindre la cible. La mortalité néo-natale – au cours du premier mois après la naissance – reste très élevée et occupe une proportion croissante de la mortalité infanto-juvénile.

En 2013, les principales tendances mondiales sont :

Depuis 1990, le taux de mortalité des enfants a diminué de 41 %; 14 000 enfants de plus survivent chaque année.

Il n’en demeure pas moins que 6,9 millions d’enfants de moins de cinq ans sont morts en 2011, principalement à cause de maladies évitables.

En Afrique subsaharienne, 1 enfant sur 9 meurt avant l’âge de cinq ans, soit 16 fois plus que la moyenne dans les régions développées.

Les progrès de la Tunisie vers l’OMD 4


 

La mortalité infantile a été divisée par 4 entre 1970 et 2002. C'est surtout la mortalité des enfants âgés de 1 à 5 ans qui a le plus baissé durant cette période et notamment au cours des années 70 et 80. Cette situation s’explique par l’ampleur et la spécificité de certaines interventions sanitaires menées, notamment les programmes de prévention des maladies vaccinables et des maladies diarrhéiques ayant permis des niveaux satisfaisants de couverture vaccinale et de baisse significative des décès infantiles par déshydratation causées par les diarrhées aiguës.

Concernant l'état nutritionnel des enfants, il importe de mentionner le faible niveau de la prévalence du retard de croissance et de l'insuffisance pondérale chez les enfants âgés de moins de 5 ans qui n'était respectivement que de 12.3% et 4% en 2000. Il faut toutefois noter des disparités entre les régions.


Source : tiré de l'espérance de vie des hommes et des femmes à la naissance. Espérance de vie des hommes et des femmes. Source : (1) Division des Nations Unies pour la population. 2009. World Population Prospects: The 2008 Revision (Perspectives relatives à la population mondiale : révision de 2008). New York, Nations Unies, Département des affaires sociales et économiques (tableaux Excel avancés), (2) Rapports de recensement et autres publications statistiques des bureaux nationaux de statistiques, (3) Eurostat : statistiques démographiques, (4) Secrétariat de la Communauté du Pacifique : programme de statistiques et de démographie et (5) Bureau du recensement américain : base de données internationale. Sources Indicateurs du développement dans le monde

 

L'espérance de vie à la naissance indique le nombre d'années qu'un nouveau-né devrait vivre si les règles générales de mortalité au moment de sa naissance devaient rester les mêmes tout au long de sa vie.

 

 

1.17 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans
    • La mortalité infantile est en baisse, mais pas assez pour atteindre la cible.
    • Raviver les efforts pour lutter contre la pneumonie et la diarrhée, tout en améliorant la nutrition, pourrait sauver des millions d’enfants.
    • Des succès récents dans le contrôle de la rougeole risquent d’être de courte durée si les fonds continuent à manquer.