6 Assurer l’éducation primaire pour tous

Où en sommes-nous ?


La cible de l’Objectif 2 est de donner l’opportunité aussi bien aux filles qu’aux garçons d’entamer et de finaliser un cycle complet d’études primaires. L’OMD 2 s’intéresse aussi à la qualité de cette éducation en mesurant le taux d’alphabétisation parmi les jeunes adultes (15-24 ans).

En 2013, les principales tendances mondiales sont :

En 2011, 57 millions d’enfants en âge d’école primaire n’étaient pas scolarisés, en baisse par rapport aux 102 millions en 2000. Plus de la moitié de ces enfants non scolarisés vivent en Afrique subsaharienne.

Au plan mondial, 123 millions de jeunes (âgés de 15 à 24 ans) n’ont pas les compétences de base en lecture et en écriture; 61 % d’entre eux sont des jeunes femmes.

Les progrès de la Tunisie vers l’OMD 2


L’accès à l’école pour tous les enfants en âge d’être scolarisés est une option admise en Tunisie depuis la promulgation en 1958 de la première législation en matière d’éducation. Cette loi de 1958 prévoit dans son article deux que «l’accès à l’éducation et à l’instruction est ouvert à tous les enfants à partir de l’âge de 6 ans…». Un certain nombre de dysfonctionnements a été observé et a persisté jusqu’au début des années 90, date à laquelle une seconde réforme a été introduite.


Institut de statistique de l'UNESCO Sources Indicateurs du développement dans le monde

Taux bruts de scolarisation. Primaire. Total correspond à la scolarisation totale du primaire, quel que soit l'âge et exprimé en pourcentage de la population totale de la tranche d'âge d'enseignement du primaire. Le GER peut dépasser 100 % en raison d'inclusions d'étudiants surâgés ou sous-âgés à la suite d'une scolarisation précoce ou tardive, et de redoublements.

 

1.25 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. D’ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d’achever un cycle complet d’études primaires
    • L’espoir pour une éducation universelle d’ici 2015 diminue, malgré le fait que beaucoup de pays pauvres font des progrès énormes.
    • L’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud abritent la grande majorité des enfants non scolarisés.
    • Les inégalités freinent les avancées vers l’éducation universelle.